Coutumes des carabins

godeau

Emmanuelle Godeau

5 mai 2009

Mardi 5 mai 2009 au Baloard, Emmanuelle Godeau, ethnologue et docteur en médecine préventive du Rectorat de l’académie de Toulouse, animait le Bistrot des ethnologues. L’ouvrage présenté lors cette soirée « L’esprit de corps. Sexe et mort dans la formation des internes » est issu de sa thèse de doctorat, intitulée « La coutume des carabins. Ethnologie de l’internat », menée sous la direction de Daniel Fabre.

L’esprit de corps : sexe et mort dans la formation des internes en médecine, Ed MSH , collection Ethnologie de la France, 2007.

Présentation :

Scandaleuses rumeurs, bizutages violents, blagues obscènes, chansons de salles de garde, autant d’éléments qui composent l’image de l’étudiant en médecine et se superposent difficilement à celle de l’éminent spécialiste au titre prestigieux d’ « Ancien Interne des Hôpitaux » …

Quelles sont donc ces traditions frivoles, ce « folklore des carabins » relégué aux marges du métier derrière les portes fermées des salles de garde ? Ou, plutôt, en quoi ces pratiques sont-elles constitutives de l’apprentissage du futur spécialiste, au même titre que le reste de sa formation ? Comment l’esprit de corps vient-il aux médecins ?

C’est à ces questions, et sur un terrain n’ayant jamais fait l’objet d’investigations ethnologiques, que l’auteur s’est attachée à répondre dans cet ouvrage novateur et stimulant.

Des travaux pratiques d’anatomie et de dissection – plaçant les jeux autour du sexe et de la mort au principe même de cet apprentissage – aux « revues » et « post-revues » spectaculaires des salles de garde en passant par les rituels qui rythment le temps de l’internat sur le modèle des « grands » passages biographiques- « baptême » et « enterrement » du néophyte – se dessine un parcours coutumier indissociable de l’acquisition des savoirs propres à la discipline médicale.

Conduite majoritairement auprès d’anciens internes des hôpitaux français à Toulouse, Montpellier, Strasbourg et Paris, la recherche d’Emmanuelle Godeau n’exclut ni le comparatisme (U.S.A, Suisse, Scandinavie), ni la profondeur historique.

Partagez ...
Posted in Archives sonores and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.