Etre et renaître inuit : homme, femme ou chamane

etre et renaitre inuit

Bernard Saladin d’Anglure

2 octobre 2007

Au nord du cercle polaire, à Igoolik, dans le Navanut canadien, des inuit tentent de concilier le respect de la tradition et la modernité, le souvenir encore très vif du chamanisme, avec une christianisation récente, la vie de chasseurs-pêcheurs, avec l’école, l’internet et le développement minier. Ils cherchent à valoriser leur tradition orale et leur conception originale de l’être et du renaître inuit : mythes d’origine de la vie humaine, de la différenciation des sexes, de la mort, de la guerre et d’espèces animales ; instauration des règles du mariage et des relation de la première femme chamane, en proie à la jalousie d’un homme. Disettes passées, cannibalisme de famine, stérilité des couples, avec, comme remèdes, partage de gibiers, des enfants et échange de conjoints.

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Posted in Archives sonores and tagged .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *