Richard Lauraire, Les vignerons et la coopérative languedocienne : entre littératures, patrimoines et traçabilité !

31 mai 2002 – 

Article Paru dans la revue « Etude Héraultaise » N°30/32

La vigne et l’activité viticole ont suscité une littérature singulière en Languedoc qui donnera naissance à plusieurs générations d’écrivains connus pour leur intérêt presque exclusif pour le thème viticole entre le dernier quart du XIX° siècle et le premier tiers du XX°.

Si ce mouvement littéraire reste bien connu, l’évolution de ses centres d’intérêt l’est beaucoup moins et révèle l’intrication des idéologies et des relations entre groupes sociaux.

Lire l’article :

R_Lauraire_Etudes_heraultaisespdf

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Posted in Recherches et études.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *