Richard Lauraire, Les vignerons et la coopérative languedocienne : entre littératures, patrimoines et traçabilité !

31 mai 2002 – 

Article Paru dans la revue « Etude Héraultaise » N°30/32

La vigne et l’activité viticole ont suscité une littérature singulière en Languedoc qui donnera naissance à plusieurs générations d’écrivains connus pour leur intérêt presque exclusif pour le thème viticole entre le dernier quart du XIX° siècle et le premier tiers du XX°.

Si ce mouvement littéraire reste bien connu, l’évolution de ses centres d’intérêt l’est beaucoup moins et révèle l’intrication des idéologies et des relations entre groupes sociaux.

Lire l’article :

R_Lauraire_Etudes_heraultaisespdf

 

 

 

Partagez ...
Posted in Recherches et études.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.