Mardi 8 mars 2016 > Valérie Rolle « Derrière la marque, le métier : dans les coulisses des studios de tatouage ».

Valerie Rolle

Depuis la fin des années 1990, les recherches sur le tatouage se sont multipliées. Elles s’intéressent toutefois rarement au pendant professionnel de ce véritable engouement pour la pratique. Valérie Rolle a mené une enquête dans les studios de tatouage. Elle montre comment les tatoueurs gèrent la nécessité de satisfaire les désirs d’une clientèle désormais majoritairement néophyte et la volonté de réaliser des tatouages artistiques. Comment les projets de tatouage sont-ils négociés ? Quels critères sociaux et esthétiques guident la réalisation d’une image encrée ? Quelles qualités sont requises pour apprendre le métier et s’y faire un place ? Comment comprendre l’absence relative des femmes derrière la machine à tatouer, alors même qu’elles représentent aujourd’hui plus de 50% de la clientèle des studios ? Derrière les processus de popularisation et de féminisation d’une pratique, Valérie Rolle interroge, à travers ce cas singulier, la problématique plus générale des frontières de l’art.

Brève présentation biographique
Valérie Rolle est sociologue, boursière du Fonds national suisse de la recherche scientifique à la London School of Economics and Political Science. Ses thèmes de recherche croisent travail, genre, culture et art. Elle est l’auteure de L’art de tatouer (Editions de la Maison des sciences de l’homme, Paris, 2013) et De l’école à la scène (Editions Antipodes, Lausanne, 2014, avec Olivier Moeschler).

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone
Posted in Archives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *