Mardi 1er décembre 2020

RDV à 20h en visioconférence:

https://us02web.zoom.us/j/89111366221?pwd=SXNDVk9oeWNhYW5La2hPYUg0QXlodz09

Sergio Dalla Bernardina

“Faut qu’ça saigne ! Écologie, religion et sacrifice.”

 

« Le boucher porte un grand tablier blanc, qui lui confère un air solennel. La tête de chamois empaillée et le crucifix ont sans doute toujours été là, mais je les remarque pour la première fois. Je crois avoir déjà aperçu le trophée ; en revanche, ce qui m’a échappé, et qui soudainement attire mon attention, c’est le crucifix accroché un peu plus loin, sur la même paroi. Le boucher, le crucifix à sa gauche et le trophée à sa droite forment une sorte de triangle, délimité, en bas, par l’étalage des viandes. Au début, je trouve cet agencement un peu osé, presque blasphématoire. Puis, sorti de la boutique, je commence à me dire que tout cela a peut-être un sens… »

Peut-on comparer un trophée de chasse à un crucifix ? Et le bœuf malmené avant l’abattage à une victime émissaire ? Et les dévorations perpétrées par les ours et les loups à des immolations ? Ce n’est pas très sérieux, nous prévient Sergio Dalla Bernardina, tout en nous invitant à jouer le jeu. Quel sens prend alors notre rapport au vivant si l’on essaie de le lire sous l’angle sacrificiel ? Faut-il s’en tenir à un point de vue manichéen, les amis des animaux du côté du bien, les autres du côté du mal ? Et si, derrière la contemplation horrifiée du sang qui coule, derrière l’indignation et la compassion, il y avait aussi du plaisir ?

Conçu comme une enquête réflexive, ce bref essai au ton souvent narquois explore des pistes qui, en interrogeant les rapports de notre société à la nature, à la violence et au sacré, bousculent nos certitudes. Écologiquement incorrect.

L’œuvre photographiée en quatrième de couverture est un détail d’une installation de Francis Moreeuw, 33 God Toys, 2005-2006.

Faut qu’ça saigne ! Écologie, religion et sacrifice. Editions Dépaysage, dans la collection « Sous l’écorce ». Paru le 26 juin 2020 ISBN : 978-2-902039-03-6

Spécialiste des perceptions et des représentations du milieu naturel ainsi que des rapports de l’humain à l’animal, Sergio Dalla Bernardina est professeur d’ethnologie à l’université de Bretagne-Occidentale. Directeur du LACI au sein de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain, il dirige à l’EHESS le séminaire « De l’humain animalisé au vivant humanisé ».

 

 

Partagez ...
Posted in A la une, Programmation actuelle and tagged , , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.