Marc Bodignoni “Les Gitans”

« Les Gitans sont des nomades », « Les Gitans vivent des allocations », « Les Gitans sont des voleurs », « Les Gitans sont très croyants », « Les Gitanes savent lire dans les lignes de la main», « Les Gitans aiment leurs enfants et leurs vieux », « Les Gitans ont la musique dans le sang »… Persécutés au cours de l’histoire, En savoir plus

Jeanne Favret Saada “Désorceler”

« Le jour où un ancien ensorcelé m’annonça que j’étais “prise”, que mes symptômes et l’état de ma voiture en témoignaient à l’évidence, et qu’il me demanderait un rendez-vous chez sa désorceleuse, Madame Flora, j’en fus presque soulagée.» L’anthropologue et psychanalyste Jeanne Favret-Saada rapporte dans Désorceler la suite de ses travaux sur la sorcellerie dans le Bocage de l’Ouest français. En savoir plus

Frédéric Saumade “Maçatl”

Pourquoi les Américains jouent ils à monter des taureaux furieux dans les rodéos ? Pourquoi cette technique spectaculaire, initiée et expérimentée par les vachers mexicains, est elle devenue emblématique du cowboy et de l’impérialisme étasunien? Que doit ce dernier à son voisin du sud, qu’il maintient par ailleurs dans une relation de dépendance économique et politique ? En savoir plus

Eléonore Le Caisne “Avoir 16 ans à Fleury”

La récidive et l’incarcération des mineurs sont au cœur de l’actualité.
Pendant un an, Léonore Le Caisne a arpenté le quartier des mineurs du Centre de jeunes détenus (CJD) de Fleury-Mérogis, où sont incarcérés, selon les périodes, entre 50 et 100 adolescents.
L’ethnologue décrit et décrypte le bruit, la circulation, les attitudes, les échanges et plus généralement les relations que les jeunes établissent entre eux, En savoir plus

Jean-Pierre Piniès “La Chartreuse, métamorphose d’un monument”

Vendue à la Révolution comme bien national, transformée peu à peu en quartier populaire et marginal, la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon ne renoue avec son passé prestigieux de palais pontifical médiéval qu’au début du XXe siècle. Plusieurs décennies seront nécessaires pour qu’elle acquière son nouveau statut, celui de monument historique, après que ses habitants en aient été éloignés. En savoir plus

Véronique Moulinié “L’art dans les camps”

Début 1939, Barcelone tombe aux mains des troupes franquistes. L’exode jette sur les routes les populations républicaines, direction la France. Dans le Sud, aussitôt, les camps se multiplient.
 Dans ces conditions extrêmes, se marque la volonté de comprendre la brutalité de l’évènement et aussi de revenir à la vie par l’instruction, la culture et l’art. En savoir plus

Michel Agier “Gérer les indésirables, Des camps de réfugiés au gouvernement humanitaire”

Selon les chiffres officiels, cinquante millions de personnes dans le monde sont «victimes de déplacements forcés». Réfugiés, demandeurs d’asile, sinistrés, tolérés, déplacés internes…, les catégories d’exclus se multiplient, mais combien sont ignorées : retenus, déboutés, clandestins, expulsés… Face à ce drame, l’action humanitaire s’impose toujours plus comme la seule réponse possible. Sur le terrain, pourtant, En savoir plus

Daniel Welzer Lang “Nous, les mecs. Essai sur le trouble actuel des hommes.”

Sait-on vraiment ce que les hommes pensent, vivent et ressentent ? Majoritairement déstabilisés dans leurs certitudes, ils se posent de nombreuses questions mais n’ont pas toujours les mots pour les exprimer ni l’occasion de le faire. Daniel Welzer-Lang explique ici comment on devient homme, par quelles souffrances, épreuves et joies l’on passe, et ce que cela signifie concrètement que d’être un homme affectivement, En savoir plus

Jean-Loup Amselle “L’Occident décroché.”

De la critique postcoloniale, on retient surtout la remise en cause de l’universalité de la raison occidentale et celle de la prétention européenne à exporter les Lumières, la démocratie et les droits de l’Homme. Pour Jean-Loup Amselle, cette opposition entre l’Ouest et le reste est simplificatrice : elle ignore les connections et les interférences réciproques, En savoir plus

Emmanuelle Godeau “L’esprit de corps. Sexe et mort dans la formation des internes”

Scandaleuses rumeurs, bizutages violents, blagues obscènes, chansons de salles de garde, autant d’éléments composant l’image de l’étudiant en médecine difficiles à rattacher à celle de l’éminent spécialiste affichant le titre prestigieux d’ « Ancien Interne des Hôpitaux »… Qu’est-ce en effet que l’Internat avec ses traditions frivoles, son « folklore des carabins » relégué aux marges du métier derrière les portes fermées des salles de garde ? En savoir plus