Bernard Saladin d’Anglure “Etre et renaître inuit : homme, femme ou chamane”

Au nord du cercle polaire, à Igloolik, dans le Nunavut canadien, des Inuit tentent de concilier le respect de la tradition avec la modernité, le souvenir encore très vif du chamanisme, avec une christianisation récente, la vie de chasseurs-pêcheurs, avec l’école, l’internet et le développement minier.
Ils cherchent à revaloriser leur tradition orale et leur conception originale de l’être et du renaître inuit : mythes d’origine de la vie humaine, de la différenciation des sexes, de la mort, de la guerre et des espèces animales ; instauration des règles du mariage et des relations avec le monde animal. Récits de revanche d’orphelins persécutés, ou de la première femme chamane, en proie à la jalousie d’un homme. Disettes passées, cannibalisme de famine, stérilité des couples, avec, comme remèdes, partage des gibiers, des enfants et échange des conjoints.
Cette tradition orale promeut l’épanouissement individuel et la soumission à l’intérêt collectif; elle a beaucoup à nous apprendre sur la vie et sa reproduction. Elle valorise un étonnant genre narratif : les souvenirs intra-intérins, qui ouvrent et terminent cet ouvrage (abondamment illustré par des artistes inuit), en éclairant la conception inuit de la personne, du transsexualisme symbolique et du travestissement, au cœur de la médiation chamanique.

Bernard Saladin d’Anglure, est un anthropologue et ethnologue canadien. Son travail est principalement lié à l’étude des Inuit du Nord du Canada, s’intéressant notamment aux pratiques de chamanisme et aux conceptions du genre .

Conférence | Durée: 44:35 | Enregistrée le 2 octobre 2007

 

Partagez ...
Posted in Archives, Archives sonores and tagged , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.