Jean-Pierre Albert

La modernité vigneronne. Dénis et reconnaissance

Une nouvelle culture du vin se développe en France et dans le monde depuis les années 1970. Elle est marquée du côté des producteurs par une technologie toujours plus avancée et du côté des consommateurs par l’accès à des compétences inédites dans l’évaluation des produits. Paradoxalement, la nouveauté de cette situation reste en partie voilée par un discours de la tradition, de la permanence et de l’enracinement.

Or les consommateurs sont tout aussi sensibles à l’actualité des connaissances œnologiques, qui prennent une place croissante dans la valorisation des vins et des vignobles. On voit aussi se dessiner une figure de l’artiste vigneron, créateur de produits uniques, qui se rapproche des profils caractéristiques des mondes de l’art.

L’objectif de la conférence sera de faire le point sur ces différentes tendances et de les situer dans la perspective des enjeux actuels de la production et du marché viticoles.

  • « L’image des vins en Midi-Pyrénées : faut-il taire la nouveauté ? », dans Sud-Ouest Européen. Revue géographique des Pyrénées et du Sud-Ouest, Presses Universitaire du Mirail, n°14, 2002, p. 61-68.
  • « Le vin sans l’ivresse. Remarques sur la liturgie eucharistique. » in Le ferment divin , ouvrage collectif sous la dir. de D. Fournier et S. d’Onofrio, Editions de la Maison des sciences de l’Homme, 1990, p. 77-91ou in Revue Terrain coll.12, 1991.
  • « La nouvelle culture du Vin » in Boire, Revue Terrain N°13 – Oct. 1989 p.117-124.

Jean-Pierre Albert est directeur d’études à l’EHESS, chercheur au Centre d’anthropologie sociale (CAS) du Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires (LISST), membre de l’axe de recherche : « Religion, mémoire et construction des collectifs » (axe 2).

Conférence | Durée: 47:08 | Enregistrée le 23 mars 2007

Partagez ...