Frédéric Saumade “Maçatl”

Pourquoi les Américains jouent ils à monter des taureaux furieux dans les rodéos ? Pourquoi cette technique spectaculaire, initiée et expérimentée par les vachers mexicains, est elle devenue emblématique du cowboy et de l’impérialisme étasunien? Que doit ce dernier à son voisin du sud, qu’il maintient par ailleurs dans une relation de dépendance économique et politique ? Et quelles sont les influences respectives de l’indigène et de l’homme blanc dans cette étonnante subversion de la tauromachie espagnole et de ses codes ? La monte ludique du taureau, qui confond en un même mouvement le cheval et le bœuf, L’équitation et la corrida, et plus généralement les catégories de la raison hispanique, est le résultat de ce tour de force de la ” culture des faibles ” dont les effets se sont prolongés à travers tout le continent américain, en particulier dans le très médiatique spectacle de rodéo. Au delà du caractère exotique de l’étude de cas, Maçatl offre une réflexion générale sur les ressorts de l’impérialisme et de la diffusion des savoirs, où sont mises en valeur les capacités dynamiques des sociétés qui reçoivent l’innovation et la transforment à leur image.

“Maçatl”, edition PUF de Bordeaux, paru en 2008

Frédéric Saumade ethnologue, professeur d’anthropologie sociale à l’ Université d’Aix-Marseille.

Conférence | Durée: 1:08:05Enregistrée au Baloard le 5 janvier 2010

L’équipe technique s’excuse pour le “souffle” dans l’enregistrement sur les 20 premières minutes.

 

Partagez ...
Posted in Archives, Archives sonores and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.