E.Hellio, B.Mésini, C.Crenn “Les temps incertains des saisonnier·es étranger·es : aléas du travail agricole, risques sanitaires avérés et discriminations systémiques”

 

“Les temps incertains des saisonnier·es étranger·es : aléas du travail agricole, risques sanitaires avérés et discriminations systémiques”

 

 

Séance du mardi 25 mai 2021 en partenariat avec la Médiathèque de Mauguio.

 

Projet FINCA de l’institut SOMUM 2020-2022

Frontières, (Im)mobilisations et Néolibéralisme en temps de Covid dans l’Agriculture, coord. Frédéric Décosse (LEST), Emmanuelle Hellio (UNAM) et Béatrice Mésini (TELEMMe)

Dans un secteur agroalimentaire d’intérêt stratégique majeur en contexte de pandémie, l’édification de barrières spatiales et sanitaires en Europe a survisibilisé l’indispensable contribution de la main-d’oeuvre étrangère dans l’agriculture globalisée, en révélant la dépendance du secteur aux flux de travailleur·euse·s intra et extra-communautaires. Le projet FINCA analyse les variations et invariants dans l’emploi des étranger·ère·s, à différentes échelles spatiales (Bouches-du-Rhône/Huelva, Méditerranée, Europe) et temporelles, en privilégiant une double approche diachronique et synchronique des mutations de ces systèmes d’emploi (farm shopping). FINCA croise différents types de sources : médiatiques, statistiques, biographiques et juridiques, collectées sur différents pas de temps, afin de mettre en lumière les dynamiques structurelles et conjoncturelles de l’emploi des étranger·ère·s sur les terrains d’enquêtes. Pour ce faire, le projet conduit l’analyse d’un corpus médiatique de 1500 pages (15 mars 2020-avril 2021) et réalise un traitement statistique de sources inédites sur les contrats OMI/OFII et contratos en origen et les contrats de mission (ETT), afin de montrer la complémentarité entre acteurs publics et prestataires privés. En parallèle, le projet vise à produire une synthèse des observations qualitatives conduites de mars 2020 à juillet 2021 pour documenter les conditions d’emploi et de vie des travailleur·euse·s (récits biographiques, instantanés filmiques et photographiques) dans deux enclaves d’agriculture intensive en France (arboriculture en Crau) et en Espagne (fraisiculture à Huelva). Pour finir, FINCA livre un examen méthodique de la production de lois nationales et directives européennes destinées à réguler le « dumping social », mais aussi des arrêtés pris par les pouvoirs publics pour juguler les risques de transmission de la Covid 19 dans les hébergements et les lieux de travail. L’étude complémentaire des jurisprudences et procès en cours témoignera des régimes d’exemption et des risques de discrimination systémique envers ces travailleur·euse·s d’exception.

Emmanuelle Hellio, post-doctorante Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM). Chercheuse associée au Laboratoire d’Economie et de Sociologie du travail (LEST).

Béatrice Mésini? chargée de recherche au CNRS, UMR Telemme, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme.

Chantal Crenn, PR en anthropologie, Département d’anthropologie Université Paul Valéry Montpellier, UMR Sens et follow institut convergences migrations

ARCHIVE SONORE NON DISPONIBLE

Partagez ...
Posted in Archives, Archives sonores and tagged , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.