rue

Le bistrot

L’ Atelier de Rencontres et de Recherches Comparatives en Ethnologie de Montpellier (ARCE), association de loi 1901, a été créee en 1993 par un groupe de chercheurs de l’Université Paul Valéry et d’institutionnels de l’Ethnologie et du Patrimoine convaincus d’une idée simple :
L’ethnologie peut, sans rien sacrifier de la qualité de ses analyses, intéresser un large public.

De là est né le Bistrot des Ethnologues, principale activité de l’association.
Dans cette rubrique, vous trouverez des infos sur les activités complémentaires de l’ARCE.

Son objectif principal est la valorisation et la diffusion de la recherche ethnologique.

L'équipe de l'ARCE - Bistrot des ethnologues

gaella

Gaëlla Loiseau

Anthropologue, Présidente de l’ARCE-Bistrot des Ethnologues depuis 2014

Docteure en sociologie, membre de l’UMR 6266 IDEES-LH de l’université du Havre, Gaëlla Loiseau travaille sur la place et les processus de construction identitaire des gens du voyage à partir d’une analyse des espaces de vie, des conditions humaines et matérielles d’existence et des expériences sensibles de la mobilité. En 2016, elle a co-dirigé un ouvrage numérique en accès libre : http://www.shs.terra-hn-editions.org/Collection/?-Actualite-de-l-habitat-temporaire-1- issu d’un colloque qu’elle avait co-organisé en octobre 2013 à Montpellier sur l’habitat mobile. Elle a également réalisé dans le cadre de sa thèse un webdocumentaire intitulé Des Aires. Vivre en habitat mobile mis en ligne depuis 2017 : http://www.desaires.fr/

Marie-Ange

Marie-Ange Lasmènes

Ethnologue, Trésorière de l’ARCE-Bistrot des Ethnologues depuis 2014

Docteur en Ethnologie diplômée de l’Université de Nice Sophia-Antipolis, Marie-Ange Lasmènes a créé en 2011 à Montpellier le bureau d’étude en ethnologie “Paroles, paroles…” spécialisé dans les études qualitatives appliquées aux domaines du patrimoine, de la mémoire et de la culture.

Eric

Eric Perera

Sociologue, Secrétaire de l’ARCE-Bistrot des Ethnologues depuis 2014.

Eric Perera est maître de conférences HDR, directeur du laboratoire SantESiH (Santé Éducation Situations de Handicap) de l’université de Montpellier. Ses travaux s’intéressent au corps et à ses transformations – du corps stigmatisé (obèse traité par chirurgie bariatrique) au corps hors norme body-buildé. Il développe également un travail de recherche qualitatif sur l’accessibilité des sports de  nature aux personnes handicapées (FTT, handiski…). Ses terrains d’étude l’amènent, par ailleurs, à interroger les méthodes d’enquête par immersion du chercheur.

Publications :
2017 Perera, E., Emprise de poids, Une initiation au body-building,
L’Harmattan, coll. « Mouvement des Savoirs ».
2016 Perera, E., Villong G., Les pionniers du fauteuil tout terrain : « Fréquenter la montagne, mais autrement » en France de 1980 à nos jours, L’INqualifiable, Revue Numéro zéro, 39-43.
http://fr.calameo.com/read/004732913c41fdc091983
2016 Marcellini, A., Perera, E., Rodhain, A., Ferez, S., Rapport au corps et engagement dans les activités physiques chez les personnes touchées par l’obésité. Revue Santé Publique,.28/1.

anaîs

Anaïs Vaillant

Ethnologue

Docteure en anthropologie depuis 2013, elle est également musicienne au sein de plusieurs groupes professionnels depuis 2003 (Bosinaires de Nissa, OBO, Grail’Oli, Au Poil…), animatrice en danses traditionnelles (Ostau dau Pais Marselhès) et compositrice-interprète pour le théâtre (Compagnie //Interstices).
En parallèle à sa thèse à l’Université Aix-Marseille sur les circulations contemporaines de l’objet musical brésilien « batucada », elle effectue depuis 2010 des ethnographies au sein de l’association Clair de Terre (Parc National des Cévennes, Museon Arlaten).
Depuis 2014, elle présente régulièrement sur scène la conférence gesticulée « Ethno’conf » sur l’ethnologie et la notion de culture. Elle est également animatrice et formatrice au sein des assocations Terrain à Déminer (depuis 2002) et La Dispositive (depuis 2016).

Anne

Anne Varichon

Ethnologue

Anne Varichon mène depuis une vingtaine d’années des recherches en anthropologie de la couleur. Après des études d’archéologie et d’ethnologie et le commissariat d’exposition pour divers musées, elle effectue plusieurs terrains ethnographiques (au Maroc notamment) auprès des fabricants et utilisateurs de matériaux de la couleur dans un cadre domestique, artisanal et de petites manufactures. Elle étend ensuite ses recherches à la fabrication de la couleur dans les cultures industrielles, ses matériaux, savoirs, procédés, usages et pensées. Elle interroge aujourd’hui la couleur dans les actes de la vie quotidienne, les rites, les processus créatifs, l’imaginaire social et les identités collectives et envisage son intégration dans les processus de patrimonialisation. Elle communique ses recherches dans divers colloques et publications scientifiques, participe à de nombreux programmes de recherche et d’enseignement (CNRS notamment) et prépare actuellement la publication de sa thèse consacrée aux nuanciers.

Godefroy photo

Godefroy Lansade

Anthropologue, docteur de l’EHESS (Anthropologie sociale et ethnologie) et enseignant-chercheur à l’Université Paul Valéry Montpellier 3

Godefroy Lansade s’intéresse à la question du handicap et à son traitement social. Et plus particulièrement à la manière dont les politiques publiques d’inclusion scolaire sont appropriées par les jeunes qu’elles visent et les effets qu’elles produisent sur ceux-ci. À travers l’expérience et le point de vue d’enfants, d’adolescent.e.s et de jeunes adultes désigné.e.s handicapé.e.s son travail vise à mieux comprendre comment ces jeunes s’adaptent au processus d’inclusion scolaire, le contournent, ou le refusent. Ses terrains d’enquête se situent principalement dans les champs de l’Éducation Nationale et du Médico-social mais pas exclusivement.

La vision des inclus : ethnographie d’un dispositif pour l’inclusion scolaire, co-édition INSHEA/PUG (à paraître 2021)

Jennifer photo

Jennifer Yeghicheyan

Ethnologue

Jennifer Yeghicheyan s’intéresse aux manières dont les institutions sécuritaires et d’accompagnement social traitent leur public. Des bénévoles œuvrant aux abords des prisons en passant par l’usage des espaces carcéraux jusqu’à l’étude des parcours institutionnels complexes des jeunes qualifiés à la fois de « dangereux » et eux-mêmes « en danger », Jennifer Yeghicheyan mobilise toujours la méthode ethnographique.

jaquelin

Christian James Jacquelin

Ethnologue et membre fondateur de l’ARCE-Bistrot des Ethnologues

Christian James JACQUELIN, ingénieur de recherche honoraire au Ministère de la Culture a été conservateur de musées ethnographiques en Franche Comté puis conseiller à l’ethnologie en Languedoc Roussillon. Spécialisé en anthropologie maritime, il a également étudié les mécanismes de patrimonialisation et de muséalisation dans ces deux régions. Il a été un des co-fondateurs du Bistrot des Ethnologues en 1993.

Richard

Richard Lauraire

Ethnologue et membre fondateur de l’ARCE-Bistrot des Ethnologues en 1993 (avec Christian Jacquelin et Maurice Duval), il a exercé la fonction de Président de l’ARCE, de 1998 à 2014

En parallèle d’une carrière en tant que chef du service Patrimoine de l’Office Départemental d’Action Culturelle, puis directeur-adjoint du Tourisme au Conseil départemental de l’Hérault, Richard Lauraire a conduit plusieurs enquêtes et recherches à partir des méthodes de l’ethnographie. Spécialisé sur le champ du patrimoine, il a ainsi abordé les questions relatives à la coopération dans le monde viticole et sa mémoire, aux systèmes d’échange locaux, aux territoires ruraux en mutation en prises avec des patrimoines concurrentiels, à l’évolution du métier d’archiviste, aux compagnies de théâtres de rue. Tous ces travaux ont été déposés aux Archives Départementales de Pierres Vives à Montpellier.

Christel

Christel Lescrainier

Réalisatrice audiovisuelle

Christel Lescrainier est vidéaste et documentariste. Passeuse de paroles plutôt que journaliste, c’est dans les médias indépendants et avec les outils de l’éducation populaire qu’elle trouve depuis 25 ans l’espace nécessaire à cette libre expression. Elle a développé pendant 12 ans des projets de vidéo participative au sein de l’association Montpellieraine, Les Ziconofages, notamment auprès de personnes discriminées et en situation de précarité, femmes des quartiers populaires, gens du voyage. Aujourd’hui indépendante, elle continue ce travail en vidéo participative et collabore également à des réalisations sonores. .