Georges Guille Escuret “Retour sur le cannibalisme et sa phobie.”

L’idée d’une société assumant le fait que ses membres se nourris-sent de corps humains constitue une source intarissable de répulsion au sein de la civilisation – en particulier quand l’absorption succède à un acte de violence, et traverse la frontière qui sépare la guerre de la chasse. Embarrassée à plus d’un titre par le thème du cannibalisme, En savoir plus