Perig Pitrou Le Chemin et le champ. Parcours rituel et sacrifice chez les Mixe de Oaxaca (Mexique)”


L’auteur a réalisé une enquête ethnographique de deux ans chez les Mixe de l’État de Oaxaca (Mexique) consacrée à l’étude de la ritualisation accompagnant le renouvellement annuel des équipes municipales dans des communautés villageoises paysannes. La transcription des discours rituels prononcés en mixe par les gouvernants lorsqu’ils sacrifient des volailles, dans les fondements de la mairie ou au sommet d’une montagne, En savoir plus

Mardi 4 février 2020

Émir Mahieddin
“Faire le travail de Dieu. Une anthropologie morale du pentecôtisme en Suède.”
 

Comment devient-on sujet de Dieu dans une société considérée comme l’une des plus sécularisées du monde ? Comment rendre compte en termes anthropologiques du pouvoir qu’exerce le dieu du christianisme sur ceux qui déclarent y croire ? En savoir plus

Philippe D’Iribarne “L’islam face à la démocratie”

Pourquoi les espoirs, toujours renaissants, de voir enfin la démocratie s’épanouir dans un pays musulman sont-ils sans cesse déçus? Pourquoi le pluralisme des opinions, le respect des minorités, la libre critique font-ils autant question en terre d’islam? Au-delà des accidents de l’histoire et du jeu des forces politiques, tout un rapport au monde est en cause, En savoir plus

Joël Noret, “Deuil et funérailles dans le Bénin méridional”

Dans le Bénin méridional comme dans bien d’autres régions d’Afrique, les funérailles sont des événements majeurs de la vie sociale. Emmenant le lecteur dans les méandres et les complexités de ces moments cruciaux, ce livre montre comment la mort et sa prise en charge constituent des sites de recherche privilégiés pour comprendre des dynamiques essentielles de la société béninoise d’aujourd’hui. En savoir plus

Suzanne Chazan “L’hindouisme mauricien dans la mondialisation”

La société mauricienne contemporaine constitue un terrain particulièrement riche pour l’étude des interactions du religieux avec l’économique et le politique. Cela est dû non seulement à la multiplicité de ses formes religieuses et culturelles – l’hindouisme étant pratiqué par plus de la moitié de la population -, mais aussi à ses rapports étroits avec l’économique et l’Etat, En savoir plus